Connaitre les variables de configuration du cache de Nginx

Je passe un peu en revue les directives utilisées dans le fichier de configuration du cache.

Nginx utilisé en reverse proxy sans le caching des pages ne rime à rien. On l’utilise pour servir du contenu statique afin d’accélérer grandement le temps de téléchargement, et croyez moi il est plutôt performant !

Un serveur proxy se met entre l’internaute et le serveur Apache par exemple (mais ça peut être n’importe quel serveur).

 

 

Directive Signification
proxy_cache définit une zone mémoire partagée pour stocker le cache
proxy_cache_bypass
proxy_cache_key  une valeur de type string, utilisée pour classer les parties du cache
proxy_cache_lock  si plusieurs requêtes demandent une page non cachée, la première crée le contenu caché avant que les autres puissent lire le cache évitant à toutes les requêtes de demander du contenu dynamique
proxy_cache_lock_timeout
proxy_cache_min_uses  nombre de fois qu’un contenu demandé avant d’être caché
proxy_cache_path  répertoire ou sera placé le contenu caché, on y place les clé (qui identifie les pages cachées) et le métadonnées
proxy_cache_use_stale  définit le cas de figure où l’on sert du contenu caché lorsque l’appel au serveur du backend (Apache) donne une erreur
proxy_cache_valid durée du vie du cache (la page web doit retourner 200,301 ou 301), ici cela veut dire que les page retournant un code cité ci-dessus sera caché, les pages 404 par exemple ne sont pas cachée
0 comments… add one

Leave a Comment